Décembre 2019: Romaine Jean, nouvelle présidente

Romaine Jean, nouvelle présidente de la section suisse de l’Union de la presse francophone

La section suisse L’Union de la presse francophone m’a chargée de reprendre la présidence de l’Association et c’est avec grand plaisir que je vais m’acquitter de cette fonction. Toute ma reconnaissance va à son président sortant, Jean-Pierre Molliet.

J’ai eu l’occasion de participer aux Assises de Conakry et d’Erevan, en tant qu’oratrice, et suis convaincue de l’intérêt d’une organisation internationale, reconnue par l’Onu et l’Unesco, qui regroupe plus de 3’000 journalistes et favorise les contacts avec des confrères francophones de 110 pays ou régions du monde.

Nous allons aborder ces prochaines années, avec un comité renouvelé. Marc Henri Jobin, directeur du Centre de formation au journalisme et aux médias CFJM, Catherine Morand, journaliste installée à Lausanne et Abidjan et Selver Kabacalman, jeune journaliste au « Courrier, nous ont déjà rejoints. D’autres vont suivre. Nous allons organiser conférences et événements, en Suisse, nouer des relations avec d’autres associations de journalistes et encourager de nouveaux collègues à nous rejoindre. La participation à notre association assure une carte de presse UPF, la réception des fameuses « petites fiches de la langue française » et la participation aux Assises de l’Union de la Presse francophone, à des tarifs très avantageux. Ce sont de magnifiques occasions de contacts avec des confrères du sud et de réflexion sur l’état de notre profession. L’an prochain, nous serons à Tunis, où se tiendra le sommet de la Francophonie.

Merci pour votre soutien et je me réjouis de notre future collaboration.

Romaine Jean

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La Francophonie a sa place dans le Jura

Merci à Pierre Boillat de nous avoir signalé cette information, publiée dans le Quotidien Jurassien le 16.11.2019.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Quand «l’empire des émotions» submerge l’information

Par Meriem OUDGHIRI | L’Economiste 09/12/2019

  • A Yaoundé, plus de 500 professionnels des médias ont décortiqué le thème
  • Attention au journalisme-spectacle qui nuit gravement à l’exercice
  • Marquer le renouveau des pratiques professionnelles dans le monde francophone
Pendant trois jours, dans la capitale camerounaise, plus de 500 professionnels des médias d’une cinquantaine de pays se sont penchés sur différents thèmes liés à l’émotion, ont croisé leur regard, analysé et questionné leurs méthodes de travail sur la thématique (Ph. Philippe Cortes)

«Notre métier n’a jamais été autant à la croisée des chemins, depuis l’ère du papyrus à celle des terminaux digitaux et du tout-numérique, le journalisme a connu de nombreuses évolutions techniques et technologiques. Mais jamais ses fondements n’ont été autant ébranlés que maintenant. Au point que certaines critiques virulentes sont même allées jusqu’à nier à la presse une quelconque utilité dans l’œuvre de construction de nos sociétés.

Lire la suite…

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire