UPF SUISSE

La section suisse de l’Union internationale de la presse francophone existe depuis 60 ans, sous diverses appellations et poursuit deux buts essentiels :

  • ­Défendre la communauté de valeurs des journalistes de l’espace francophone
  • Entretenir et développer les liens qui unissent ces journalistes

L’association compte aujourd’hui 140 membres cotisants, au bénéfice d’une carte de presse ou de membre de l’UPF internationale, reconnue internationalement. Elle a désigné un nouveau comité, en place depuis décembre 2019, présidé par Romaine Jean.

Elle développe les activités suivantes :

  • Gestion du site francophonie.ch : la plateforme donne des informations sur la vie des médias dans l’espace francophone et sur les activités de l’Organisation internationale de la Francophonie, l’OIT. La Francophonie est forte de 300 millions de personnes dans le monde et concerne 88 États et gouvernements
  • Création et organisation d’un cycle de conférences annuelles
  • Assises annuelles dans un des pays membres de la Francophonie, qui sont autant d’occasions d’échanges professionnels entre journalistes d’horizons différents. Les dernières Assises se sont déroulées à Conakry en 2017, Erevan en 2018 et Yaoundé en 2019. Les prochaines auront lieu en décembre 2021 à Tunis.

L’UPF-Suisse souhaite développer ses activités, en mettant l’accent sur plusieurs opérations :

  • Refonte complète du site francophonie.ch, avec un développement de la vidéo et une mise en valeur des fiches « Défense de la langue française ».
  • Collaborations diverses, notamment, avec le Global Studies Institute de l’Université de Genève et avec les rencontres Orient-Occident du Château Mercier de Sierre, pour l’organisation d’un cycle de conférences « Les grandes voix de la Francophonie » (voir le projet ci-dessous).
  • Développement d’une communauté d’échanges entre journalistes de l’espace francophone, via l’opération « Enquête d’Ailleurs », pilotée par le Centre de formation au journalisme et aux médias. Marc-Henri Jobin, directeur du CFJM, fait partie de notre nouveau comité. Catherine Morand également, qui est associée de longue date à l’opération « Enquête d’Ailleurs », de même que Jean-Philippe Jutzi, ex-journaliste et conseiller diplomatique au DFAE.
  • Organisation de visioconférences entre jeunes journalistes suisses et jeunes journalistes du sud.
  • Mise en valeur, sur les réseaux sociaux, du trésor que constituent les « Fiches de défense de la langue française », éditées depuis 1962.
  • Contacts avec les départements de l’instruction publique pour développer des actions en vue des semaines de la Francophonie. Chapeautées par les conseillers d’’État responsables de l’instruction publique en Suisse romande et au Tessin, les semaines de la langue française organisent chaque année, en mars, de multiples événements. La 25ème édition de 2020 a été renvoyée en raison de la crise sanitaire. Le programme prévoyait des jeux-concours autour des mots de la langue française, des concerts, des conférences et des projections de films.
  • Un réel effort est déployé sur les grandes villes de Suisse alémanique afin que les jeunes y découvrent la langue française grâce à des rencontres, des ateliers d’écriture et de théâtre.
  •  

D’une manière générale, le nouveau comité de l’UPF-Suisse souhaite profiter de la plateforme qu’offre la Genève internationale pour faire rayonner la Francophonie en Suisse et la Suisse dans l’espace francophone.