Une interview controversée sur le Rwanda vaut un licenciement à un journaliste congolais de BBC Afrique

Auteur d’une interview controversée sur la relation France-Rwanda, un journaliste de BBC Afrique vient d’être licencié pour faute grave par sa hiérarchie, qui prétend avoir agi suite à une menace de “plainte” du gouvernement rwandais. Mais Kigali dément la moindre intervention.

Nouveau rebondissement dans les relations houleuses entre la BBC et les autorités de Kigali. Le 7 février, le journaliste congolais Jacques Matand Diyambi a reçu de sa rédaction en chef un courrier lui notifiant son « licenciement pour faute grave », avec effet immédiat. En cause : une interview qu’il avait réalisée en novembre avec l’écrivain Charles Onana, auteur du livre Rwanda, la vérité sur l’opération Turquoise : Quand les archives parlent (L’artilleur), publié un mois plus tôt.

Auteur, depuis 2002, de plusieurs ouvrages polémiques sur le génocide des Tutsi, Charles Onana est régulièrement qualifié de « négationniste » dans la mesure où il accuse sans relâche la rébellion du FPR, alors commandée par Paul Kagame, d’avoir commis un double génocide contre les Hutu et d’avoir été à l’origine de l’attentat du 6 avril 1994 contre le président Juvénal Habyarimana, qui servit de signal déclencheur aux massacres contre les Tutsi.

JeuneAfrique

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire