Peu de femmes expertes dans les médias

Voxfemina, l’association qui veut plus d’expertes dans les médias

Selon deux études du CSA et de l’INA, la crise du coronavirus a montré que les journalistes de télévision et de radio privilégient encore largement les hommes lorsqu’ils ont besoin d’une parole experte. Des femmes interrogées en tant qu’infirmières ou mères de famille, mais très peu en tant qu’expertes. En Suisse, qui connait le même phénomène, une nouvelle base de données permettra aux journalistes de trouver aisément des femmes spécialistes, selon un article de La Liberté paru aujourd’hui.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire