Liban : les agressions de journalistes se banalisent

Au Liban, où un confinement a été décrété jeudi dernier pour faire face à la pandémie de Covid-19, le correspondant de la chaîne libanaise LBCI, Yahya Habchiti, a été violemment agressé alors qu’il couvrait l’application de nouvelles mesures sanitaires strictes dans la ville de Tripoli, dans le nord du Liban. Il a été pris à partie par un groupe de jeunes hommes contrôlés par la police dans un café bondé, qui lui ont arraché son matériel et l’ont roué de coups. Ces dernières semaines, au Liban, les agressions contre les journalistes ne cessent de se multiplier et inquiètent la profession. Reporters sans frontières condamne ces violences et appelle les autorités à protéger les journalistes.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire