L’école de journalisme de Lille rend hommage à Hervé Bourges

L’Ecole supérieure de journalisme (ESJ) de Lille entretient de nombreux liens avec les écoles de journalisme en Afrique francophone

Par Pierre Savary, actuel directeur de l’ESJ Lille.

Avec la disparition d’Hervé Bourges, une page de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille (ESJ Lille) vient de se tourner.

Étudiant (1956) puis directeur (1976) et président du Conseil d’administration de notre école (1981), il a mené une longue carrière professionnelle au cours de laquelle il a notamment dirigé France Télévisions, TF1, RMC, RFI, Canal+ Afrique et le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Pendant des décennies actives, son attachement et sa fidélité à l’école ont marqué ceux qui ont travaillé à ses cotés.

Le premier souvenir d’Hervé Bourges qui me revient en mémoire se passe dans son bureau, à France Télévision, quelques jours après ma nomination à la direction de l’école. L’avant-veille, appel d’Hervé Bourges : « Il faut se voir rapidement pour parler de notre école ». L’accueil fut chaleureux, le court rendez-vous prévu durera des heures de tête à tête. Des heures pour parler du journalisme, de son école, de ce qu’elle représentait pour lui, de son avenir.

Il n’était plus directeur ou président de l’ESJ Lille, d’autres fonctions l’occupaient, mais la vie de l’école, la compréhension de son évolution, comptait pour lui.

Philippe Vasseur, ancien président du CA de l’ESJ retient aussi cet attachement sans faille : « Quand je dis que nous étions unis par une même fidélité à l’école ce n’est pas anodin. En toutes circonstances, même lorsqu‘il exerçait les plus hautes fonctions, il restait attentif à l’ESJ. C’était affectif et cet attachement a duré tout au long de sa carrière et de sa vie ».

Affaibli par la maladie, il a mis un point d’honneur à rédiger un mot d’excuse et un pouvoir pour les réunions des Conseils d’administration auxquels il ne pouvait plus participer (il y siégeait en tant qu’ancien président).

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire