Langue française en Algérie

Le Centre d’étude et de réflexion sur le monde francophone (CERMF) a condamné la dernière décision du ministre de l’Enseignement supérieur de remplacer le français par l’anglais. Le CERMF a réagi à la décision du ministre de l’Enseignement supérieur consistant à remplacer la langue française par l’anglais au niveau de l’Université algérienne. Il considère que le sondage réalisé par le ministère est un bricolage «ne respectant pas les règles élémentaires en la matière, sur la place du français à l’université».

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire