Ibrahim Maalouf : « Et la présomption d’innocence ? »

Après ce que lui-même qualifie de « trois ans et demi d’enfer », Ibrahim Maalouf a été « innocenté » par la justice suite à des accusations d’agression sexuelle sur mineure. « Pas un seul journaliste n’était présent, et c’est bien regrettable ». Dans un communiqué, le musicien ne mâche pas ses mots contre les médias. « L’adolescente a menti, ses parents l’ont crue, la presse en a parlé en gonflant l’histoire », déclare-t-il.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire