GENÈVE: UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE N’OUBLIE PAS LES AUTRES CONFLITS

source : Heidi.news

 

Heba Aly  est l’une des 100 Africaines les plus influentes de 2018 selon le New African Magazine et dirige le seul média au monde dédié au journalisme sur les crises humanitaires, The New Humanitarian. C’est une rédaction indépendante à but non lucratif, basée à Genève, qui couvre les conflits et les catastrophes. Heba a passé une décennie sur des terrains de conflits au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie centrale. Son récent discours TEDx – «Stop Eating Junk News» – souligne l’importance d’un journalisme responsable dans les zones de crise.
YouTube

Sa lettre aujourd’hui dans Heidi.news, plateforme basée également à Genève:

« Bonjour, c’est Heba à Genève, où ma rédaction du The New Humanitarian ne peut oublier que bien d’autres crises perdurent dans le monde, du Yémen au Cameroun, au delà de celle du Covid-19 qui capte toute notre attention.C’est pourquoi, en tant que votre rédactrice en cheffe invitée du jour, je vais tenter de vous ouvrir une fenêtre sur notre monde. A ceux qui se sentent frustrés d’être confinés à la maison, j’espère que cela pourra leur donner un peu de perspective… Dans mon radar : l’impact du Convid-19 dans les zones de crise.  La propagation du nouveau coronavirus s’est déjà révélée catastrophique pour les systèmes de santé des pays développés. Imaginez l’impact qu’il aura dans les pays en guerre, dans les endroits où les systèmes de santé sont faibles ou dans les zones encombrées comme les camps de réfugiés. Nous avons déjà constaté que sa propagation a remis en question l’avenir de dizaines de milliers de migrants et de demandeurs d’asile en Italie Voici ce que l’équipe de The New Humanitarian surveille (pour en savoir plus, regardez le webinar que nous avons organisé la semaine dernière sur la façon dont COVID-19 va frapper les zones de crise).

Par ailleurs, le COVID-19 fait la une des journaux, mais les crises qui agitent le monde depuis plus longtemps n’ont pas cessé. Il suffit de penser à la violence dans les régions anglophones du Cameroun, qui a mis 1,3 million de personnes dans le besoin, aux Irakiens toujours déplacés de villes comme Mossoul qui continuent de lutter deux ans après la victoire sur le soi-disant État islamique, ou à l’urgence croissante dans un des nouveaux champs de bataille qu’est le Myanmar.

Inscrivez-vous ici pour recevoir gratuitement le bulletin d’information quotidien/hebdomadaire de TNH. https://www.thenewhumanitarian.org/news/2020/03/19/coronavirus-humanitarian-aid-response

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire