Avec le numérique, le journaliste n’est plus protégé

L’usage par les journalistes de documents physiques obtenus grâce à des fuites était – et est encore – protégé par les lois. Mais les documents électroniques qui ont fuité exposent aujourd’hui les journalistes à des poursuites…

A retrouver dans la REVUE DE PRESSE du 7 novembre 2019: http://francophonie.ch/revue-de-presse-francophone/

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire