Assassinat de Daphne Caruana Galizia: une piste genevoise ?

Vendredi 16 octobre marquait le troisième anniversaire de l’assassinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia, dans un climat toujours aussi inquiétant pour la liberté de la presse, et alors que l’absence de réformes essentielles se fait de plus en plus sentir. Selon la Tribune de Genève, le businessman accusé d’avoir commandité l’assassinat de la journaliste aurait reçu 2,3 millions d’euros d’un trader actif à Genève. Les enquêteurs s’intéressent aussi à la puissante société Socar Trading. Les commanditaires et les exécutants présumés de cette attaque n’ont toujours pas comparu devant la justice, et le Premier ministre Robert Abela, qui a pris ses fonctions il y a 10 mois, a même tenté d’entraver l’enquête en cours, selon RSF

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire