Algérie: une leçon de démocratie numérique

Par Romaine Jean

On lui a tendu une déclaration du président, à lire à l’antenne. Comme un Maître le ferait à son vassal. La journaliste Nadia Madassi, de « Canal Algérie », n’a pas supporté et ne présentera plus le journal. Moment symbolique, parmi tant d’autres, de l’extraordinaire réveil démocratique vécu par l’Algérie, qui a abouti au renoncement d’un cinquième mandant par le clan Bouteflika. Révolution pacifique, historique, jeune, qui rend sa dignité à un peuple et une diaspora si souvent humiliés et réduits à un trou noir d’archaïsme et d’islamisme. La révolution des mentalités s’est faite en silence et une nouvelle fois Facebook semble avoir été le prophète de la Révolte.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire