Robot-journalisme, entre acceptation et inquiétudes

En novembre 2018, un « bot » appelé Tobi a produit près de 40.000 articles de presse sur les résultats des élections en Suisse pour le géant des médias Tamedia. Le tout en seulement cinq minutes.

Tobi, un générateur de texte automatique, a écrit sur les résultats de chacune des 2.222 municipalités du pays, en français et en allemand, selon une analyse présentée le mois dernier à la conférence Computation + Journalism à Miami. Ce type de programme issu de l’intelligence artificielle, disponible depuis environ dix ans, est de plus en plus commun dans les grands médias. 

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire