Remous autour de Rete due au Tessin

Le projet de réduction des programmes d’actualité et des contenus d’approfondissement de la deuxième chaîne de la RSI a provoqué une pétition, qui a recueilli plus de 10 000 signatures. Les partisans de la décision font pourtant valoir que «la Suisse italienne a trois chaînes de radio publiques. C’est certainement un record Guinness! et Rete due a «200-300 auditeurs quotidiens maximum». D’autres relèvent que la RSI a un problème de culture d’entreprise. «Des cadres qui s’échangent des faveurs, qui donnent des contrats externes aux amis, cela ajouté à la partitocratie», détaille-t-il, précisant que si cela vaut pour toute la SSR, «au Tessin, c’est plus grave encore. Le conseiller national Carlo Sommaruga demande un contrôle externe et public de la SSR plus serré.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire