Grâce au soutien de l'OIF, Francophonie et Francophonu ne forment plus qu'un seul site internet!
francophonie francophonue

Langue française

18 avril 2011 (observateur) - Neuchâtel, carrefour de la Francophonie



L’anglais rampantdes universités

L’usage quotidien de l’anglais dans les universités et les hautes écoles de Suisse ne cesse de s’étendre. On cite même le cas de l’Ecole hôtelière de Lausanne, où certains cadres ne connaissent pas le français… Ce « constat inquiétant » préoccupe les participants aux Rencontres de Neuchâtel, dont la dernière édition a eu lieu le 5 mars, toujours dans la majestueuse Salle des chevaliers du château.

Cette 7e session a réuni une trentaine de personnes, dont plusieurs représentants des parlements cantonaux, ceux de l’Université de Neuchâtel, de la Délégation à la langue française, du Fichier français, du Club de la Grammaire, de la Communauté romande de Fribourg, etc. ; en présence aussi de l’ambassadeur Jean-François Paroz (qui fut l’organisateur du Sommet de Montreux), de M. Patrick Pardo, chef du service de la Francophonie du DFAE et de M. Vasco Dumartheray, le nouveau délégué fédéral au plurilinguisme.

Plusieurs intervenants ont souligné que, s’il faut admettre le rôle important de l’anglais dans le langage scientifique et dans diverses branches de l’enseignement, les universités et les hautes écoles de Suisse romande devraient clairement affirmer que le français est leur langue propre, celle de leur fonctionnement. Or on note qu’elles n’ont pas d’exigences claires quant aux compétences linguistiques de leurs collaborateurs, et qu’aucun rectorat n’a de position officielle en la matière.

         De nouvelles démarches seront entreprises, à la demande des participants, auprès de la Conférence des Départements de l’Instruction publique et surtout auprès de la CUSO (Conférence universitaire de la Suisse occidentale).        

« Francophonu »

Organisateur et président des Rencontres de Neuchâtel, Daniel Favre a présenté ce 5 mars aux participants le site créé l’année dernière sous les auspices de l’Association suisse des journalistes francophones et intituléwww.francophonu.ch. Son animateur, le journaliste sénégalais Gorgui Wade Ndoye, est accrédité au Palais des Nations de Genève. Il a souligné que le but du site n’est évidemment pas de mener un combat contre l’anglais, mais de rappeler constamment que le français est l’une des deux langues officielles de l’ONU. Or, actuellement, les réunions bihebdomadaires organisées pour la presse u Palais des Nations sont toujours et exclusivement tenues en anglais. Ce qui, bien entendu, gêne beaucoup de journalistes, à commencer par ceux qui travaillent pour une radio francophone.

Mais - bonne nouvelle - l’annonce de la création du site a immédiatement attiré l’attention des responsables, et des synthèses en français sont de nouveau distribuées à la presse. Pour le reste… à suivre !

 

 

Une huitième Rencontre de Neuchâtel aura lieu, selon le vœu des participants, au printemps 2012.

 
Source/ DEFENSE DU FRANCAIS

Lien de l'article: http://www.defensedufrancais.ch/platdujour.html

 

©2013 siteweb.ch & c-active.ch