Le Sahara, autre cimetière des migrants ouest-africains

Des migrants quittant Agadez en direction du désert de Ténéré, au Niger, en janvier 2016. PHOTO DÉSIRÉE VON TROTHA / PICTURE ALLIANCE / DPA

Avant d’essayer de traverser la Méditerranée, des dizaines de milliers de candidats à l’Europe transitent chaque année par Agadez, la grande ville du nord du Niger. Souvent trompés par leurs passeurs, nombre d’entre eux meurent de soif dans le désert, dénonce cet éditorialiste nigérien.

Lire la suite et découvrir l’interview exclusive d’Ibrahim Manzo Diallo…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire