Grâce au soutien de l'OIF, Francophonie et Francophonu ne forment plus qu'un seul site internet!
francophonie francophonue

Francophonie

30 mars 2012 (observateur) - LA FRANCOPHONIE, C'EST UNE LANGUE ET DES VALEURS, ASSURE L'AMBASSADEUR RIDHA BOUABID.

La Mission de la Francophonie à Genève, a célébré, à l'instar de la communauté francophone la journée internationale de la Francophonie le 20 mars. Alors que le Président Abdou Diouf, Secrétaire général de l'OIF était à Londres au pays de Shakeaspeare pour promouvoir la langue française et les valeurs francophones, son représentant auprès des Nations Unies, à Genève, s'était rendu à Zurich sur les terres alémaniques pour amplifier le message universel de la Francophonie. Par ailleurs Ridha Bouabid a fait face à la presse nationale et internationale, au Club suisse de la Presse, pour expliquer les grands enjeux de sa mission en terre helvétique.

GENEVE – L'organisation internationale de la Francophonie (OIF) jouit d'un statut de membre observateur auprès des Nations Unies. La représentation à Genève a bien défini ses priorités: promouvoir la coopération avec les différentes organisations internationales, animer le GAF ( groupe des ambassadeurs francophones), construire un pont trans-régionaux solide, faciliter ainsi la concertation et l'échange entre les différents groupes existants au sein des Nations Unies, et promouvoir le multilinguisme.

A Londres et dans 130 pays à travers le monde ( de l'Australie à l'Argentine, du Canada aux Émirats Arabes Unies, du Brésil à la Moldavie etc), et bien au delà des frontières francophones, les francophones se sont mobilisés pour célébrer leur Journée dans l'enracinement, l'ouverture et la solidarité. « Le ton a été donné partout par les ambassadeurs francophones constitués en groupes organisés et actifs conformément à l'esprit du dernier Sommet de l'OIF tenu à Montreux» rappelle Ridha Bouabid. Composé de 75 États et gouvernements soit 56 États-membres et 19 observateurs ré partis à travers les cinq continents, avec trente deux pays ayant la langue française comme langue officielle, la journée internationale de la Francophonie pouvait-elle passer inaperçue? L'OIF, martèle son ambassadeur à Genève, est une organisation de près de 300 millions d'habitants ( chiffre prenant en compte les populations des pays membres et les observateurs) soit 13% de la population mondiale! En réalité 220 millions de personnes parlent la langue de Molière et l'Afrique, le continent premier représente 40% des francophones. L'OIF bien outillée rappelle qu'à l'horizon 2050, 80% des locuteurs du français seront issus du Continent africain!

Une langue et des valeurs

L’Ambassadeur Ridha Bouabid, originaire de la Tunisie pays de cultures et de savoirs avec une histoire bien métissée aux confluents des civilisations africaine, romaine et arabo-islamique, souligne pour que personne ne l'ignore que la « Francophonie, bien plus que la défense d'une langue commune, c'est aussi la défense et la promotion de valeurs communes.», expression si chère au Président Abdou Diouf, l'héritier spirituel de Léopold Sedar Senghor un des plus grands adeptes du concept de Civilisation de l'Universel. La Francophonie s'élance ainsi dans la promotion et la recherche de concrétisation des valeurs telles que le respect de la diversité, de l'ouverture vers l'autre, dans le respect et l'esprit du concept « du rendez-vous universel du donner et du recevoir.» théorisé par Teilhard de Chardin et si cher à son disciple le Poète-Président le regretté Léopold Sedar Senghor du Sénégal, au Président Habib Bourguiba de la Tunisie, au Président Hamani Diori du Niger entre autres pères fondateurs de la Francophonie. Cette organisation promeut également au sein de ses États membres et au sein de toute la communauté internationale les valeurs de la solidarité, d'équité, de dialogue, de même que celles relatives à la paix, à la démocratie et plus généralement des droits humains.

Arrivé il y a une année à Genève comme ambassadeur de l'OIF, Ridha Bouabid, avec finesse, une grande écoute, et sans tambour ni trompette assure plus en plus et avec assurance une réelle présence francophone en terre helvétique. Disons que le représentant de l'OIF qui n'a pas peur de mouiller le maillot est entrain de réussir sa mission.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye

©2013 siteweb.ch & c-active.ch