Jean-Pierre Molliet renonce à un troisième mandat

Jean-Pierre Molliet ( photo Roger Meier)

En Arménie, lors des Assises de l’UPF (Union internationale de la presse francophone) en octobre 2018, Jean-Pierre Molliet, président de l’Association suisse des journalistes francophones, a renoncé à un troisième mandat de vice-président. Il en a donné les raisons dans une lettre envoyée au président Madiambal Diagne:

Par ce courrier, je vous informe que je retire ma candidature du poste de vice-président de l’UPF.

J’ai été élu aux assises de Dakar en 2014. A l’époque, j’avais accepté cette fonction à trois conditions:

1) que les règles de la démocratie soient strictement appliquées à tous les niveaux de l’organisation

2) que les comptes de l’UPF, y compris les montants des cotisations de TOUTES les sections soient  connus, que la transparence soit le maître-mot du registre de la comptabilité

3) qu’il soit tenu compte d’une répartition équitable entre hommes et femmes au niveau de la gouvernance de l’UPF 

Ayant constaté que ces trois points avaient été pleinement respectés, j’ai donné mon accord pour le renouvellement de mon mandat en 2016 en vue d’ une deuxième législature.

Durant ces quatre années, mes activités se sont déroulées de manière très agréable, dans un climat de franche camaraderie mais avec tout le sérieux nécessaire pour l’accomplissement parfait de cette tâche. Les discussions ont parfois été vives, mais toujours avec le respect pour autrui.

Mon souhait: que cette ambiance de travail se poursuive. Et que toutes les parties de notre cher espace francophone soient représentées dans la nouvelle équipe au pouvoir afin de favoriser un équilibre harmonieux de la représentation de l’UPF dans le monde.

Je quitte la vice-présidence de l’UPF mais continuerai le combat pour la défense et la promotion des valeurs propres à la Francophonie.

Jean-Pierre Molliet, président de la section suisse de l’UPF

Ajoutons que le Bureau de l’UPF a confié à Jean-Pierre Molliet le rôle de chargé de mission pour l’organisation  et la coordination de manifestations en Europe,

.

Laisser un commentaire