Grâce au soutien de l'OIF, Francophonie et Francophonu ne forment plus qu'un seul site internet!
francophonie francophonue

Francophonie

07 janvier 2013 (observateur) - DIMENSION PRÉVENTIVE DE LA MÉDIATION INTERNATIONALE: Dr Cheikh Tidiane Gadio expose l'expérience sénégalaise.

GENEVE- L'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a organisé les 21 et 22 novembre 2012 à Genève une importante retraite autour de la médiation comme facteur de promotion de la réconciliation sociale et politique pour l’avènement d’une perpétuelle. De nombreuses personnalités du monde francophone ont été conviées à cette rencontre initiée par la mission de la Francophonie à Genève. Parmi elles, le Dr Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre des affaires étrangères du Sénégal qui a eu à conduire sous le magistère du Président Wade différentes missions réussies dans ce domaine par le Sénégal.

A l'instar de l'ancien Président Burundais, Pierre Buyoya, de Jean Ping, Président sortant de la Commission de l'Union Africaine et quelques autres éminentes personnalités et praticiens de la médiation internationale, venant des pays membres de la Francophonie et d’Organisations internationales partenaires, dont les Nations Unies, l’Union africaine et l’Union européenne, Dr Gadio a démontré l'efficacité de la médiation dans la prévention des conflits et n'a pas manqué de souligner par ailleurs la complexité même de cet exercice notamment du fait de la personnalité même du médiateur.

Photo: Dr Gadio entouré à droite par M. Jean Ping ( ancien Président de la Commission de l'Union Africaine) et M. Pierre Buyoyo ( ancien Président du Burundi). 

 


  Dans un entretien qu'il nous a accordé avant de reprendre son vol, l'ancien Ministre des Affaires a tenu à s'effacer pour mettre tous les succès de ses initiatives africaines sur le compte de l'ancien Chef d’État Abdoulaye Wade avec qui il a cheminé pendant 9 ans avant de l'affronter lors des dernières élections qui ont vu le succès éclatant du Président Macky Sall. Cheikh Gadio a cité les succès de la médiation sénégalaise en Côte d'Ivoire, en Madagascar etc. Il a en outre salué l'effort constant du Président Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie pour la stabilité notamment du Continent africain et son leadership sur la question du Mali ce qui a valu une prise de position courageuse et historique des membres de l'OIF qui ont condamné unanimement les violations des droits humains dans ce pays en face à une attaque terroriste aux conséquences désastreuses.

Au nombre des importantes questions qui ont été examinées par les experts de la Francophonie figurent l’adaptation de la médiation internationale à la complexification des crises, la recherche d’une plus grande cohérence et efficacité dans la gestion des crises et la dimension préventive de la médiation internationale.

En effet, désireuse de contribuer au renforcement de la cohésion des pratiques de médiation internationale, et de consolider le dispositif francophone de prévention et de règlement des conflits, l’Organisation internationale de la Francophonie, avec le concours du Centre de Politique et de Sécurité de Genève (GCSP), a initié pour la deuxième fois, après 2007, une retraite à huis clos sur la médiation internationale, en invitant des personnalités dont l'expérience est avérée dans ce domaine.

Notons, par ailleurs, selon un document remis à la presse internationale que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des engagements consignés dans les textes de référence de la Francophonie, notamment la Déclaration de Bamako et celle de Saint-Boniface et rappelés lors des Sommets successifs des Chefs d’État et de gouvernement des pays ayant le français en partage.

El Hadji Gorgui Wade Ndoye

©2013 siteweb.ch & c-active.ch