Enquet’Action, Prix Francophone de l’innovation dans les médias 2019

Par Raoul Junior Lorfils / Loop / 20 mars 2019

Milo Mifort, rédacteur en chef du journal Enquet'Acion

Milo Mifort, rédacteur en chef du journal Enquet’Action

Le premier prix du concours « Prix Francophone de l’innovation dans les médias 2019 » a été décerné au média haïtien Enquêt’Action, ce 20 mars, à l’occasion de la Journée Internationale de la Francophonie. C’est le rédacteur en chef du journal, Milo Milfort, qui a reçu le prix au nom de l’équipe, à Paris, au siège de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). 

Enquet’Action (Haïti), média en ligne d’investigation journalistique empoche sa distinction, une enveloppe de 10,000 euros. Ce média, lancé en 2017, « réalise des reportages de fond sur des thématiques d’intérêt général en Haïti et surtout sur des enjeux de société négligés ou peu traités en profondeur dans les médias traditionnels », soulignent les initiateurs du concours, l’OIF, la Radio France international (RFI) et Reporters Sans Frontière (RSF).Voir l’image sur Twitter

Le journaliste Haïtien Milo Mifort, rédacteur en chef de Enquet’Action, vient de recevoir au siège social de l’OIF à Paris le premier prix du Prix Francophone de l’innovation dans les médias. Ce prix est doté d’une bourse de 10.000 euros.

Le deuxième prix (6 500 euros) est attribué à Yaya (Burundi). Cette communauté d’une centaine de jeunes blogueurs burundais « s’exprime quotidiennement sur des thématiques variées à travers les médias sociaux ». Promoteur de dialogue et de paix, « Yaga est devenu en l’espace de quatre ans une des références dans l’espace médiatique burundais. Via des vidéos, des billets, des enquêtes, des dossiers, ces jeunes forment leurs paires sur « l’utilisation responsable et bénéfique des réseaux sociaux ».

Guiti News (France), troisième, remporte 3 500 euros. Il s’agit d’un nouveau média indépendant en ligne diffusant « des reportages photo, vidéo, des dessins, des podcasts et des articles sur les questions de migrations ». Les organisateurs du concours estiment que « l’originalité de ce média réside dans la composition de sa rédaction : dix journalistes, cinq français et cinq confrères réfugiés. Pour chaque sujet proposé, ils travaillent en binôme (franco-réfugié) pour assurer un double-regard sur l’actualité française et francophone ».

La cérémonie de remise des trois prix a eu lieu sous la présidence de madame Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de l’OIF, madame Marie-Christine Saragosse, Présidente-Directrice-Générale de France Médias Monde (FMM) et de monsieur Christophe Deloire, Secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF). 

« Exceptionnellement », un quatrième pris a été attribué cette année. C’est « Média’Pi » qui a reçu le prix « coup de cœur ». Ce média en ligne propose des formats innovants et de l’actualité en français écrit ainsi qu’en vidéos en langue des signes sous-titrées ». Par cette stratégie, il ouvre ainsi les médias à la diversité et à la présence des sourds dans la société » et « contribue ainsi à améliorer la communication entre les cultures sourde et entendante et à effacer les clichés pouvant persister dans l’esprit des uns et des autres ».

Sur le Prix francophone de l’innovation dans les médias

Le fruit d’un partenariat entre l’OIF, RFI et RSF, ce concours « s’adresse à tous les médias (radio, télévision, presse écrite et médias numériques) des 54 États et gouvernements membres de la Francophonie ayant développé des offres innovantes prenant en compte les nouveaux modes de consommation et d’accès à l’information. Il récompense les innovations dans les contenus, dans les usages et dans les modèles économiques et d’organisation qui contribuent à renforcer la liberté de la presse et le droit à l’information des populations, valeurs défendues par les trois partenaires », peut-on lire dans un communiqué acheminé à la rédaction.

Le jury était composé cette année de Jean-Michel Boissier, membre du Conseil d’administration de RSF ; Christophe Champin, Adjoint à la Directrice de RFI en charge des nouveaux médias ; Rodriguezz Katsuva, membre de « Habari RDC »,1er Prix francophone de l’innovation dans les médias en 2018 ; Valérie Jeanne-Perrier, Professeure des universités à l’Ecole des hautes études en sciences de l’information et de la communication – CELSA ; Darline Cothière, Directrice de la Maison des journaliste de Paris ; et Bertrand Levant, Spécialiste de programme à la Direction « Affaires politiques et gouvernance démocratique » de l’OIF.

Laisser un commentaire