Grâce au soutien de l'OIF, Francophonie et Francophonu ne forment plus qu'un seul site internet!
francophonie francophonue

Francophonie

05 mars 2012 (observateur) - Abdou Diouf sur l'utilisation du français et la présence francophone à l'ONU: «notre combat n’est pas celui d’une langue. C’est celui de la diversité et du plurilinguisme».

Le Président Abdou Diouf patron de la Francophonie qui regroupe près d'un tiers des États membres du Conseil des droits de l'Homme a été invité pour la première fois à s'exprimer devant les délégués de cet organe des Nations Unies.

GENEVE- Le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf a tenu un discours historique lors du segment de haut niveau de la 19ème session du Conseil des droits de l'Homme qui se tient à Genève. Après avoir exprimé sa solidarité aux peuples qui luttent pour leur liberté, le Secrétaire général de l'OIF, a soulevé la question de l'utilisation du français à l'ONU et de la présence des francophones dans l'organisation mondiale. Le gardien du temple francophone a voulu remettre de manière claire et nette le français au milieu du concert des Nations Unies.


«… je me dois de saisir cette occasion pour soulever une question essentielle pour la Francophonie: celle de la présence de la langue française et des francophones et, plus largement, celle de la promotion du plurilinguisme non seulement au sein du Conseil mais dans l’ensemble des organes et mécanismes de l’ONU chargés des droits de l’Homme.» a déclaré avec force le Secrétaire général de l'OIF avant de marteler: « Que ma démarche soit claire: notre combat n’est pas celui d’une langue. C’est celui de la diversité et du plurilinguisme».

Rappelant qu'il n’est pas de plus bel endroit que le Conseil des droits de l'Homme où le monde est représenté dans toute sa diversité et dont la mission est de porter haut les valeurs communes de l’humanité pour montrer l’exemple, le Président Diouf explique « que le plurilinguisme et la diversité sont des conditions du respect des identités, d’une meilleure appropriation des principes universels et du nécessaire dialogue entre les cultures et les civilisations, donc du respect des droits et des libertés de chacun.

El Hadji Gorgui Wade NDOYE

 

©2013 siteweb.ch & c-active.ch