Les médias, quatrième pouvoir ? Mon oeil !

Par Narcisse Niclass

Les journalistes, qui étaient les éclaireurs des peuples, se sont complus dans l’immobilité en simples spectateurs. Après le législatif, l’exécutif et le judiciaire, au début du XXe siècle les médias scrutaient le fonctionnement de la société et empêchaient, justement, les excès et les dérives de pouvoir. Puis le capitalisme, avec la mondialisation, a pris une force énorme. Ses acteurs se réunissent à Davos depuis plus de 40 ans. Avec l’avènement dans les années 90 du web et d’internet, l’intégration de l’écrit, du son et de l’image a en fait généré une nouvelle façon d’informer et de s’informer. Les journalistes béats sont restés sur le carreau. Le quatrième pouvoir est mort, acheté par la finance. Au XXIe siècle, il mange dans la main des trois autres pouvoirs influencés par la finance. Il a baissé son… pavillon.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire