Fin du « Matin » papier : toujours pas de plan social pour les licenciés après un an

Un an après la fin du Matin papier, les 41 personnes licenciées n’ont toujours pas un plan social « digne de ce nom », déplore vendredi Impressum. L’association demande en outre à l’éditeur Tamedia de s’engager concrètement dans la qualité du journalisme.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire